La géo-énergie pour le chauffage ou la climatisation des bâtiments est une énergie renouvelable disponible localement, tout le temps, sans intermittence et exploitable avec une faible empreinte au sol!

Le sous-sol a une température constante d’environ 12-15°C toute l’année, en dessous d’une profondeur de 5 m et jusqu’à quelques dizaines de mètres. Cette température est à la fois chaude en hiver et fraîche en été, ce qui permet à une installation d’être utile à la fois au chauffage et à la climatisation.

S’il y a une nappe d’eau sous le bâtiment, on produit cette eau avec un puits puis on la réinjecte avec un autre. S’il n’y a pas d’eau, on construit des « sondes » dans lesquels on fait circuler un fluide en boucle fermée.

Géo-énergie sur nappe
Géo-énergie en boucle fermée (« sur sondes »)

Partir de cette température pour réchauffer ou rafraîchir un bâtiment à l’aide d’une pompe à chaleur permet d’utiliser celle-ci de façon bien plus optimale que si l’on part de l’air extérieur comme pour la plupart des climatiseurs classiques. Ce préchauffage ou pré-rafraîchissement gratuit permet en effet de diviser la consommation par quatre ou cinq.

Fonctionnement avec pompe à chaleur

Pour le rafraîchissement des bâtiments, il est même possible quand les installations dans le bâtiment le permettent, ceux-ci disposant de plafonds rayonnants, d’obtenir grâce au sous-sol vingt fois plus d’énergie que l’installation n’en nécessite : on parle alors de « free cooling », quand on fait directement circuler un fluide à la température du sous-sol, sans utilisation de pompe à chaleur.

« Free cooling »